Test: la nappe d’irrigation par capillarité

Nappe d'irrigation


A l’époque ou je faisais mes études horticoles j’ai découvert de nombreuses techniques d’arrosage pour obtenir des plantes homogèmes sur les tablettes de culture (subirrigation, goutte à goutte,…). Parmi ces techniques il y avait la nappe d’irrigation. Cette nappe étant généralement étendue en fond de bac et surmontée d’un film plastique noir microperforé pour éviter que les plantes à massifs ne « têtent » dans la nappe avec leurs racines.

Très efficace on ne trouve ces nappes d’irrigation que sur internet: je n’en ai jamais vu en jardinerie. J’en ai donc commandé une ce printemps chez Baumaux pour la tester dans les bac de culture de ma serre de jardin. Cette nappe textile fait 2,50m sur 0,60m elle est découpable facilement avec une simple paire de ciseaux.

Il suffit de disposer vos pots, godets ou terrines de semis sur la nappe et d’arroser directement dessus (sur la nappe, pas sur les plantes). Cela permet de garder le feuillage au sec tout en ayant un arrosage homogène et progressif par capillarité évitant ainsi tout problème phytosanitaire (maladie); feuillage sec = plantes en bonne santé. Vous pouvez également vous en servir pour arroser vos plantes vertes pendant un départ en vacances. Pour cela il suffit de placer la nappe sur une surface plate et laissant une partie de celle-ci tremper dans une réserve d’eau (un bac de l’évier remplit d’eau de votre cuisine par exemple). Cependant pour que cela fonctionne il faut que la terre au niveau des trous de drainage des pots soient en contact avec la surface de la nappe. Donc avec certaines poteries cela risque de ne pas fonctionner.

Je l’ai donc testé dans une serre de jardin dans des bacs semi-étanches sur une culture de Laurentia axillaris avec une culture temoin identique sans la nappe. Résultat une culture homogène sans une plante plus haute que l’autre, pas de stress hydrique (gestion plus souple de l’arrosage) et aucune maladie (présence de botrytis – pourriture grise – sur le temoin).

 

Prix de la nappe 16,10€ (250 x 60cm) chez Baumaux.


Jean-Marc Chery est un ancien technicien agricole et horticole (production florale) reconverti dans le conseil et le journalisme web pour satisfaire sa soif d'analyse de nos sociétés actuelles sous l'angle du végétal et sélectionner actualités et tendances préfigurant le "monde de demain".

Commentaires

  1. Serre2jardin dit :

    Ces nappes d’irrigation ont l’air très performantes, vous m’avez donné envie de faire un essai également, je vous remercie

  2. […] ou jardinières. Pour l’arrosage j’évite d’arroser le feuillage en utilisant une nappe d’irrigation placée sous les godets. Pour le Pétunia il faut, du semis à la plante adulte, beaucoup de […]

  3. […] A l’époque ou je faisais mes études horticoles j’ai découvert de nombreuses techniques d’arrosage pour obtenir des plantes homogèmes sur les tablettes de culture (subirrigation, goutte à…  […]